(NSFW) Reviving the Dead With DIY Forensics: Still Life (Full Documentary)


[ATTENTION : LES IMAGES QUI VONT SUIVRE
POURRAIENT HEURTER VOTRE SENSIBILITÉ.] Je prends mon travail très au sérieux. Je travaille avec les meilleures intentions afin d’aider les victimes et leurs familles. Je considère qu’avec mon travail,
je vais l’aider à retrouver sa famille. [CADAVRES EXQUIS] [CIUDAD JUAREZ, MEXIQUE] Ciudad Juarez connaît
plutôt bien la mort. Depuis des années, cette ville frontalière fait face à des
milliers de meurtres et de disparitions non-élucidés. Cette violence a eu un retentissement médiatique international,
atteignant un record de 2006 à 2011, quand la guerre des cartels de la drogue a plongé
cette ville de 1,5 millions d’habitants dans la terreur. Pourtant, des signes montrent
une baisse des violences. [HOMICIDES À JUAREZ, MEXIQUE]
En 2013, on a enregistré à peine plus de 500 homicides à Juarez. [HOMICIDES À JUAREZ, MEXIQUE]
Si on compare à 2010, où plus de 3 000 personnes ont été tuées, il est clair que la situation s’améliore. Mais ça ne veut pas dire que
Juarez soit totalement sûre. En 2013, cette ville figurait parmi
les 20 plus dangereuses du monde. Les autorités mexicaines et américaines trouvent encore régulièrement
des cadavres dans les coins abandonnés qui entourent la ville. La majorité de ces cadavres sont impossibles à identifier
et sont donc enterrés dans des fosses communes. D’après le gouvernement mexicain,
26 000 affaires n’ont pas été résolues. L’aspect positif, c’est que cette violence a permis [LABORATOIRE DE MÉDECINE LÉGALE, JUAREZ, MEXIQUE]
des avancées uniques dans le domaine médico-légal. Juarez voit apparaître une classe d’experts légistes
dont certains jeunes sont déjà très doués. Je crois que depuis que je suis ici, j’ai dû m’occuper de… au moins plus de 4 000. 4 000 autopsies. Avec ce qui s’est passé pendant
la période de violences à Ciudad Juarez, ceux qui travaillent comme légistes
ou dans les enquêtes criminelles ont pu acquérir plus d’expérience
et de connaissances et, de fait, de nouvelles méthodes scientifiques
permettant d’étudier les homicides et les morts violentes. Insensibilisés au carnage,
ils sont experts dans tous les domaines : la balistique, l’analyse anatomique ou l’odontologie médico-légale. Au milieu de ces experts, [DR ALEJANDRO HERNANDEZ CÁRDENAS, ODONTOLOGISTE MÉDICO-LÉGAL]
un homme a mis au point quelque chose de révolutionnaire. Tout le monde sait qu’en temps de guerre, la science et la technologie
font de grands progrès. Ici, à Ciudad Juarez, nous avons vécu
une guerre entre cartels de la drogue qui a donné quelque chose de positif
au milieu de tout ce malheur. le docteur Cárdenas est
odontologiste médico-légal. Il a élaboré un nouveau moyen d’identifier les corps anonymes
grâce à une formule chimique qui révolutionne la criminologie. Certains disent que son breuvage
fait revivre les morts. Avec cette formule,
un cadavre qui serait dans une étape initiale
de déshydratation ou de momification peut, à travers la peau et toutes sortes de tissus mous, réabsorber de l’eau. Cela fait disparaître
l’aspect noir et rigide du cadavre et lui donne un aspect normal, ou aussi normal que possible. Des grains de beauté,
des cicatrices plus ou moins récentes – de blessures ou d’opérations -, des tatouages et d’autres caractéristiques comme les traits du visage, le nez,
la bouche et les oreilles retrouvent leur aspect normal. Le docteur Cárdenas a mis au point cette solution
pour identifier les nombreux cadavres qui rejoignent les fosses de Juarez. Depuis 20 ans,
il défait des sacs de nœuds. Mais quand les corps ont commencé à s’entasser à la morgue,
le docteur a pu perfectionner sa recette. J’ai fait des recherches et j’ai trouvé
d’autres formules peu connues qui étaient publiées dans des livres
et des magazines scientifiques. J’ai donc commencé à faire des expériences
en combinant certaines formules, jusqu’au jour où j’ai obtenu
un doigt qui était en parfait état. C’était une grande surprise. Il a commencé petit, en réhydratant des doigts
qu’il gardait dans des petits pots pour bébés. Quand j’ai vu que ça marchait
avec les doigts, j’ai mis une main, puis un bras, puis une oreille. Ensuite, j’ai utilisé de la peau qu’on a trouvé séparée d’un corps. Un jour, on m’a demandé de traiter un visage,
une tête et les 2 mains. J’ai demandé au bureau du procureur
pourquoi ne pas utiliser tout le corps. Pour l’instant,
il a réalisé une dizaine de réhydratations de corps, qui jettent les bases d’un procédé encore à développer, [IVAN RAMOS ROCHA, ASSISTANT LÉGISTE]
avec l’aide d’apprentis comme Ivan. À tout juste 25 ans, Ivan a déjà vu des choses
que la plupart des légistes ne verront jamais. J’ai vécu cette expérience étrange de procéder à l’autopsie de 2 parents proches : mon frère et un grand-oncle. Je l’ai fait parce que j’étais de service
et qu’il n’y avait personne d’autre. C’était assez difficile de le faire sur une personne avec laquelle tu as vécu. En collaborant avec le docteur,
Ivan a pu voir de très près ses innovations médico-légales. Je travaille avec lui depuis quelques années. C’est plus une aide dans
son travail qu’une collaboration. Je l’aide à faire son travail,
je trouve ça très intéressant et vraiment bon pour la société –
pas seulement pour le Mexique mais pour la société en général. Ivan fait partie de l’éventail des légistes
qui s’inspirent du docteur Cárdenas. C’est un bon ami et un scientifique mexicain de haut rang. Sa formule nous permet d’améliorer
notre travail de 70%. [BRIAN A. ANDERSON, MOTHERBOARD]
[HECTOR HAWLEY, ENQUÊTEUR CRIMINEL, JUAREZ]
Grâce à elle, on peut chercher, trouver et découvrir de nouvelles preuves. [ALFREDO VELASCO, PROFILER]
Le profilage criminel nous donne des informations sur le temps, l’attitude du criminel et des infos sur la victime. Ce qu’est en train de faire le docteur Cárdenas casse des tabous et ouvre de nouvelles voies dans le domaine médico-légal. [EBERTH CASTANON TORRES, GÉNÉTICIEN]
Ses travaux m’ont paru très impressionnants, parce que ça ramène presque le corps à la vie. On a une blague qui dit que pendant
son travail de réhydratation des corps, [ADRIANA VIEZCAS, CHAUFFEUR DE L’UNITÉ MÉDICO-LÉGALE] il boit quelques verres de sa solution parce qu’il ne change jamais. Mais malgré toutes ces louanges,
le docteur reste très modeste. Je considère que tous mes collègues
sont de vrais experts grâce à la triste situation
de cette ville. Mais, maintenant que la ville, l’État
et bientôt le pays sont en paix, on peut dire que le Mexique possède
un personnel hautement qualifié pour travailler sur des faits similaires. Juarez n’est peut-être plus la ville
la plus violente du monde, un titre qu’elle a remporté en 2009, mais lors de notre première rencontre
avec le docteur Cárdenas dans son labo, on a eu un triste rappel sur le parking de la morgue :
Juarez a toujours des problèmes. Ces épaves criblées de balles étaient le résultat d’une fusillade
entre la police locale et des trafiquants de drogue. Elle s’est faite arroser. 6 corps ont été sortis de ces 2 véhicules,
et ils ont atterri à la morgue. Ça n’aurait pas semblé étonnant en 2010,
au summum des violences. Aujourd’hui, c’était plus surprenant. Alors que les cadavres de cette horrible fusillade
sont préparés pour l’autopsie, à l’autre bout de la salle,
le docteur se prépare à réhydrater un corps. Il faut remplir ce cercueil
en plastique qu’on appelle ‘jacuzzi’ avec 220 à 270 litres d’eau déminéralisée. Son procédé est en attente de brevet, donc personne ne sait
exactement ce qui le compose ou comment ça marche. Cette eau déminéralisée est le seul ingrédient
que le docteur nous a autorisé à filmer. On va suivre ce corps sur une semaine,
pendant qu’il baigne dans la solution du docteur. Avec un peu de chance,
on saura bientôt qui était cette personne. D’après le docteur Cárdenas,
cet homme est mort percuté par une voiture, en ville. Les autorités ont trouvé son corps dans un
état avancé de putréfaction. Après 2 ans de congélateur,
son corps est désormais une momie. Quand on meurt,
le corps passe par 7 étapes de décomposition. [PALLOR MORTIS
ALGOR MORTIS
RIGOR MORTIS
LIVOR MORTIS
PUTRÉFACTION
DÉCOMPOSITION
SQUELETTISATION] [PUTRÉFACTION]
Le docteur serait en mesure d’inverser 2 de ces étapes. La putréfaction, étape 5, où les protéines du corps se décomposent
au point que tissus et organes commencent à pourrir. [DÉCOMPOSITION]
Puis, la décomposition, étape 6, qui achève la déshydratation du corps. Dans le désert qui entoure Juarez,
les restes sont momifiés. Je crois que ce truc
n’a jamais été nettoyé. Juste là,
il y a un lambeau de peau. Regardez-moi ça,
plein de taches de sang. Tourne le corps vers ici. On peut voir que le cadavre est
dans un état de grande déshydratation. Il est au début de la momification
à cause de la déshydratation. La peau est très sombre et rigide. Elle est collée à l’os, comme s’il y avait
une très fine couche de peau ou comme si cette personne était très maigre. Au final, on se rend compte
qu’elle n’est pas si maigre quand la peau a pris du volume. Je plonge le cadavre là-dedans, et je vérifie toutes les… Les 2 premiers jours,
c’est toutes les 12 heures parce qu’à un moment,
il atteint un stade précis. Il peut s’altérer si je le laisse plus longtemps. Donc il faut faire très attention, vérifier souvent, savoir observer les changements dans la peau, et savoir quand la peau ne peut plus
absorber de liquide. Si elle en absorbe trop, le corps aura l’air gonflé ou boursouflé et ça va modifier l’aspect normal de la peau. Il y a un instant précis,
donc il faut souvent vérifier. Ce corps a été trouvé à
une étape initiale de putréfaction. Comme il est resté très longtemps
en chambre froide à des températures très basses, le froid a stoppé la putréfaction
et a commencé la déshydratation, d’où cet aspect momifié. Après quelques jours,
les doigts devraient être légers et flexibles, et on pourra obtenir de bonnes
empreintes digitales. Avec ça, on pourra peut-être identifier le corps. En plus, on verra apparaître d’autres traits. La forme du nez, des lèvres,
du visage et des oreilles, la couleur exacte de la peau… et s’il y a un grain de beauté,
une cicatrice ou un tatouage, cette solution devrait nous le révéler. Qu’est-ce qui a contraint le docteur Cárdenas
à perfectionner sa recette ? Quand j’ai commencé à travailler
dans le service médico-légal, j’ai vu que beaucoup de cadavres qui arrivaient momifiés
ne pouvaient pas être identifiés et finissaient dans une fosse commune. Ça m’a captivé et inquiété. J’ai travaillé sur beaucoup
de corps de jeunes femmes victimes de féminicides qui arrivaient dans ces conditions. C’est surtout ça qui m’a motivé, les jeunes filles qu’on ne pouvait pas identifier. J’ai donc décidé de commencer à expérimenter des techniques apprises
lors de ma spécialisation de légiste. Vous mettez quoi dans votre solution ? De l’eau. De l’eau. Bon, il y a des produits chimiques très courants. Je dis toujours que je ne comprends pas pourquoi ça n’a pas été fait avant. En fait, personne n’a jamais eu d’intérêt ou n’a été touché comme je l’ai été
par les corps de ces jeunes filles et des hommes qu’on jetait dans une fosse commune juste
parce qu’on ne pouvait pas les identifier. Je sais pas.
La formule est si simple. Malheureusement,
je ne peux rien vous dire de plus. Mais l’élément principal, c’est l’eau. Le docteur Cárdenas reste muet sur son innovation, ce qui n’est pas surprenant. Si son brevet est approuvé, il pourrait devenir le père
d’une nouvelle ère dans le domaine médico-légal et ramasser pas mal d’argent. Pourtant, le docteur Cárdenas n’a pas le monopole
dans le domaine de la réhydratation. En 2005, des chercheurs américains ont reçu
l’approbation d’un brevet pour une méthode similaire de réhydratation des tissus. À quelques heures à l’ouest de Juarez, dans ces conditions désertiques
qui rongent les restes de corps en moins de deux, [BUREAU D’EXAMENS MÉDICAUX DU COMTÉ DE PIMA, TUCSON, ARIZONA]
on trouve le bureau d’examens médicaux du comté de Pima. C’est ici qu’on doit rencontrer
le docteur Bruce Anderson, anthropologue médico-légal dont le laboratoire
a mis au point un procédé révolutionnaire pour réhydrater les mains afin de les identifier. Plus le corps reste dehors longtemps,
et moins il va rester de chair, et finalement d’os. [DR BRUCE ANDERSON, ANTHROPOLOGUE MÉDICO-LÉGAL]
Donc ceci n’est pas une si mauvaise représentation d’un corps humain de la tête aux genoux. Le docteur Anderson consacre
la majorité de son temps à l’étude des os. Mais si besoin, son laboratoire peut réhydrater des parties de corps,
surtout des mains afin d’en prendre les empreintes. On fait des réhydratations depuis au moins 13 ans. Il y a un tas de techniques de grand-mère
pour redonner du volume et adoucir des doigts, de l’adoucissant pour tissus à l’eau chaude. Ici, la méthode du BEMCP requiert
de l’hydroxyde de sodium pour adoucir les mains et obtenir les empreintes. Pour cette déshydratation,
la momification et le dessèchement du bout des doigts, la méthode de l’hydroxyde de sodium mise au point
voilà 15 ou 20 ans par ce laboratoire, que nous avons plus ou moins améliorée, donne de bons résultats. L’hydroxyde de sodium est
un composé minéral facile à trouver. On l’appelle aussi “la soude”. L’ironie, c’est que les criminels utilisent l’hydroxyde de sodium
non pour découvrir des preuves, [TIJUANA, MEXIQUE, 2009]
mais pour les détruire. L’un des cas les plus connus
est celui de Santiago Meza Lopez, qu’on appelait “Le Cuisinier”. En 2009, Meza Lopez a reconnu avoir jeté
les corps de 300 membres de gangs rivaux dans des cuves pleines de soude. L’hydroxyde de sodium aurait sa place
dans les travaux du docteur Cárdenas, mais ce n’est pour l’instant qu’une hypothèse. Ça aurait du sens de réhydrater un cadavre entier ? Pas du tout, à moins que vous cherchiez des tatouages,
des grains de beauté ou des cicatrices et que vous soyez en mesure de le faire. L’hydroxyde de sodium est très caustique, [BRÛLURE À L’HYDROXYDE DE SODIUM]
mais avant de détruire les tissus, il les assouplit et les rend plus flexibles. Si on ne surveille pas
toutes les 6 heures ou chaque jour, l’hydroxyde de sodium finira
par dissoudre la peau, puis l’os. Je demande parce qu’on a rencontré un chercheur
qui immerge des corps entiers à Juarez. Dans de l’hydroxyde de sodium ?
Ou autre chose ? Vous savez pas. C’est une méthode qu’il a perfectionnée. Je serais bien curieux de voir
une photo du corps après qu’il l’ait “réhydraté”. [24 HEURES] Il est immergé dans la solution depuis 24 heures. Le visage prend du volume et on peut distinguer le volume et la forme du nez, la forme des lèvres, et un peu des joues. L’aspect des mains s’améliore
et elles sont plus flexibles. Le corps a tendance à flotter,
donc il faut le retourner de temps en temps. Je le fais toutes les 8 ou 12 heures. Il est encore tôt pour voir
des changements significatifs. On verra demain ou dans 72 heures. Ce sera très différent. Dans tous les corps,
le visage réagit très rapidement. En 2 ou 3 jours, la peau du visage devient plus sensible. [48 HEURES] Le plus long,
c’est toujours les mains. Probablement parce qu’il a dû travailler dur avec ses mains. Elles sont devenues calleuses,
les tissus sont kératinisés et c’est tout le problème. Les mains ont encore besoin de temps,
1 jour ou 2 peut-être, pour être en parfaite condition, pour retrouver les bouts des doigts et obtenir des empreintes digitales. Je crois qu’on pourra même voir les blessures qui ont conduit à la mort. Je suis toujours étonné que
ça ne se fasse pas ailleurs. Je suis toujours étonné que
ça reste un procédé unique au monde. Je pense que quelqu’un doit le faire ailleurs mais que ça n’a pas reçu la même attention qu’ici, à Juarez. Et si ce n’est pas fait ailleurs dans le monde c’est pas parce que les gens ne veulent pas. Le jour où ils verront à quel point c’est facile, ils diront
“J’aurais pu le faire”. Et c’est vrai, n’importe qui peut le faire. Pour nous montrer le pourquoi de son activité,
le docteur Cárdenas nous a conduit dans le désert. On quitte à présent Juarez pour se diriger vers le sud. Ce chemin de terre mène au
cimetière San Rafael. Un cimetière municipal. [CIMETIÈRE SAN RAFAEL,
CIUDAD JUAREZ, MEXIQUE] On appelle toute cette zone la “fosse commune”. C’est là que sont enterrés
les corps non-identifiés. Un par tombe, à l’intérieur d’un sac en plastique non-biodégradable avec une plaquette ‘SIEC’ en acier où sont gravés les numéros d’entrées et de sorties des corps. C’est un système informatique qui répertorie les corps qui entrent et sortent du SEMEFO. Les corps qui ont ces marques sont ceux qu’on a enterré récemment et qui vont être référencés. On voit que de nouvelles tombes sont creusées ici pour enterrer des corps. Le trou n’est pas très profond
car il n’accueillera qu’un seul corps. Il y en a trois ici mais
ils en creuseront d’autres et ils les font dans l’ordre. En parcourant les allées,
le docteur indiquait des croix anonymes et des monuments privés. Ici, une fois qu’un corps est identifié, la famille peut alors installer
un mémorial pour l’être aimé. Voir tous ces gens enterrés ici sans identité m’encourage à travailler plus dur. En plus de permettre à la famille
d’identifier les corps, ça leur permet d’organiser
une cérémonie à cercueil ouvert. Et pouvoir faire ses adieux,
c’est très important pour beaucoup de gens. Avec un corps en état de putréfaction
ou de momification, les proches n’ont pas la possibilité de le voir, et souvent, quand ils ne peuvent pas voir le corps, ou s’ils le voient sans pouvoir le reconnaître, ils doutent de l’identité de la personne. Si le corps est réhydraté,
il peut être confié à une morgue qui pourra l’habiller et le préparer pour des funérailles en bonne et due forme, comme s’il était mort dans des conditions normales. [72 HEURES] Il vaut mieux s’écarter,
ça va sentir très mauvais. Il y a comme une odeur de produits chimiques. Ou comme celle qu’on retrouverait dans une étable. Les deux ensemble.
Des produit chimiques mais musqués. Il est ici depuis – mardi, mercredi, jeudi – trois jours. 72 heures plongé dans les produits chimiques. À présent, le visage est beaucoup plus clair, toute cette partie est en train de changer et la couleur revient. Les mains sont encore très rigides
mais on peut les ouvrir un peu. Il n’y a pas que la peau et le visage
qui reviennent à la vie. On découvre un tatouage, puis un autre, puis un autre. Ce qui se détache, là, c’est une couche de peau
ou une sorte de pellicule ? C’est l’épiderme, une partie de la peau. Ce truc marron n’est pas une pellicule qui s’est déposée
sur le corps pendant le bain dans le jacuzzi. C’est bien de la peau
qu’il est en train d’enlever. Il a encore plus de tatouages
sur l’autre jambe. En quelques minutes seulement,
plusieurs tatouages se sont dessinés précisément. Je vais le retourner. C’est bien ce que je… ? Wow. Je ne sais pas ce que ça veut dire,
je ne comprends pas. On dirait un pénis. OK. Après une journée
à vous retourner les tripes, le docteur Cárdenas nous a invités
à dîner chez lui avec sa famille. On a apporté des sushis et, à sa demande, une bouteille de sa tequila préférée. Il s’est avéré que nous sommes tombés
sur une famille de dentistes. Le docteur a 4 enfants. Son fils est dentiste, sa fille aînée est chirurgienne dentaire, sa deuxième fille est tout juste
diplômée de l’école de dentiste et la plus jeune dit vouloir
peut-être devenir médecin. Quant à ses deux petites-filles,
rien n’a encore été décidé. Le docteur insiste,
il n’a forcé aucun de ses enfants à être dentiste. Au début, c’était surtout par curiosité et le désir de torturer des gens. Les gens ont très peur de ce domaine. Tout le monde a peur du dentiste. Bien que la profession de dentiste
concerne toute la famille Cárdenas, personne n’a exprimé le moindre intérêt
pour l’autre activité du père. Mais ce soir, on boit, même s’il semble que je ne sache pas du tout
savourer la bonne tequila. C’est comme ça qu’on boit la Tequila ! Non, la tequila, ça se savoure. Lentement. Non, d’un coup ! Je la bois lentement,
elle doit être savourée. C’est chaud. Chaud. On a fini la bouteille. Sachant ce qui pouvait nous attendre le lendemain,
on en avait besoin. [120 HEURES] Ce corps a été immergé
pendant cinq jours, et le moment est enfin venu
de le sortir du jacuzzi. Nous allons voir le résultat et mesurer l’ampleur
du procédé en attente de brevet. Voilà la civière. Ça va être intéressant. J’essaie de rester zen, mais je mentirais si je disais
que j’avais pas envie de vomir. Je peux toucher les doigts ? Wow. Un peu rigide, mais spongieux.
On dirait qu’il est vivant. Le corps a été sorti et étendu
sur une table en acier. Le docteur et 2 assistants, dont Ivan, archivent tous les tatouages. Beaucoup d’autres sont apparus dans le jacuzzi. On prend toujours une série de photos de toutes les caractéristiques du corps et de toutes les choses
que nous avons trouvées. L’aspect de la peau, les lèvres, le nez, le menton, tout le visage a beaucoup changé. Le front.
Cette blessure a probablement été causée par l’accident. Il est mort après avoir été renversé. Cette blessure a été
produite après l’accident. Il y a une ecchymose causée
par la fracture du coude Et d’après la fracture du coude et l’ecchymose, on pense qu’il n’est pas mort tout de suite
après avoir été renversé. S’il était mort de suite, il n’y aurait pas cette ecchymose, même si ça avait été une grosse fracture. Ça nous montre qu’il a survécu quelques minutes. On peut voir de nombreuses ecchymoses sur ce bras, sur toute cette zone rouge. Il y a des lésions sur la peau ainsi qu’à l’épaule. Continuez de vérifier. Quand j’ai vu le corps pour la première fois,
à la sortie de la chambre froide, j’étais inquiet parce qu’il était
vraiment en mauvais état. Je pensais qu’il ne réagirait pas correctement. J’ai été surpris de voir que,
finalement, il était en bon état. Le docteur et son équipe commençaient à préparer
les mains pour prendre les empreintes digitales. On a juste besoin d’une bonne empreinte,
avec 12 points, ou seulement d’un doigt. On pourra l’identifier s’il a un casier. Et il n’a pas l’air d’un enfant de chœur, avec son tatouage de bite sur la jambe. La prise d’empreinte est lente, mais après l’analyse ADN,
c’est sans doute l’élément le plus important de l’identification. Elles sont très nettes. À l’AFIS [Système automatisé d’identification des empreintes digitales],
ils les améliorent informatiquement et vérifient s’il a un casier ou s’il a été déjà été arrêté. Il est très probable
qu’il soit passé par la prison. Ce type de tatouage se fait en prison. En détention,
ils se font eux-mêmes ces cicatrices, à cause du besoin de drogues. Donc s’il a été en prison,
grâce à ça, on pourra l’identifier. Alors, que sait-on de lui ? C’était apparemment un toxicomane
qui a fait de la prison, avant d’être renversé et laissé pour mort. Maintenant, son corps va retourner
en chambre froide pendant que le laboratoire examine tous les indices
découverts par le procédé du docteur Cárdenas. S’il y a une correspondance,
les autorités contacteront la famille de la victime. S’il n’y a rien,
le corps sera enterré dans une fosse commune. Un autre poteau numéroté dans le désert. Pendant que le docteur et ses assistants
nettoyaient le jacuzzi et finissaient leur journée, on ne pouvait pas ne pas penser
au destin de son procédé. Il nous a dit que des gouvernements et des
laboratoires médico-légaux du monde entier, y compris les États-Unis, s’étaient intéressés à son activité. Voici 5 ou 6 ans, un agent du FBI est venu ici et je lui ai montré une main sur laquelle je travaillais. Il était très intéressé,
il a dit qu’il était impressionné et qu’il n’avait jamais vu ça avant. Par la suite,
il est revenu avec d’autres personnes du FBI et d’autres gens qui, je pense,
étaient rattachés à l’armée américaine. Ils étaient intéressés à ce que je les forme sur la façon de faire ce travail. Mais étant donné que le processus de brevet était en cours et que je ne pouvais leur donner la formule, la formation n’a pas pu avoir lieu. Nous avons convenu que, lorsque le bureau des brevets aurait pris sa décision, nous leur enseignerons nos procédés. Le bureau du FBI d’El Paso a confirmé
qu’un agent était venu à la morgue de Juarez, mais il a refusé de nous mettre
en relation avec cet agent. Demain, je nettoierai ça correctement et je le désinfecterai. Je dois le nettoyer complètement
avant de pouvoir y mettre un autre corps. Demain, je nettoierai tout
et je serai prêt pour le suivant. Jusqu’à ce que Cárdenas reçoive une réponse
concernant sa demande de brevet, le monde ne saura pas comment il fait ce qu’il fait. Mais il continuera de réanimer le futur
de la médecine légale, un corps après l’autre. [TROIS MOIS APRÈS LA RÉHYDRATATION DU CORPS PAR LE DOCTEUR CÁRDENAS,
LE MÉDECIN LÉGISTE A IDENTIFIÉ LA VICTIME GRÂCE AUX EMPREINTES DIGITALES.
LA FAMILLE DE LA VICTIME EN A ÉTÉ INFORMÉE.] [C’EST OFFICIELLEMENT LE TROISIÈME CAS RÉSOLU GRÂCE
À LA TECHNIQUE DU DOCTEUR CÁRDENAS.]

100 thoughts on “(NSFW) Reviving the Dead With DIY Forensics: Still Life (Full Documentary)

  1. Mexican doctors you are the proud part of a country that has lost its pride,,,,I hope your corpses can find a happy life far from the shit and bloodthirsty of the drug cartel
    experience of the florence criminologists Mexican, they are their only in the world, because during a normal day in any Mexican city corpses are killed or found in various stages of decomposition, having all this work you become better doctors of florence medicine…. with honor to your continuous work ..From Italy Region Sicily

  2. That body clearly had a "Y" incision on the torso and the skull cap was showing under the scalp.
    Question is, who does an autopsy, sews the body closed then dumps it in the desert to rot?

  3. The Doctor : It brings out the moles, surgery scars, tattoos. All to help identify the victim for the families.
    American doctor: haaaaaaaateeeeee! A**hole.

  4. – 18:26 boy this guy is certainly hating this on this man who did something instead of living in obscurity in his lab, especially with those finger quotations and doubting face gestures.

  5. I hope the FBI doesnt try to hurt him <_< you know how the US is. Always wanting to claim what has nothing to do with them instead of letting them take credit.

  6. Look at 10:25 (face before) almost a full beard, then at 30:22 (face after) basically just a mustache. How could this be the same person?

  7. I never realized you could use your tattoos as a security system ! Protecting your identity even after you have died… As long as your body is around someone can still ID you and give you a proper funeral. Those poor people ! Pray for them, and for those that live in crime. May they find a better and healthier way to live and avoid violence and crime.

  8. I want to be a forensic pathologist and I really hope this method becomes more popular in America it would be extremely helpful

  9. Why is there an american doctor giving his "opinion". American medicine is the worst; the medical system in the US is the worst system ever created. Even Cuba has better doctors than the United States. Please ignore American doctors they are the worst doctors in the entire planet. Also, give the man recognition with a noble cause; he deserves a noble prize.

  10. Who is the young documentarian? He is honest about his nausea confronting the body. He seems quite professional, and it is good he is fluent in Spanish. Compelling presentation!

  11. Brilliant documentary on an even more astonishing Doctor. I read thru comments of people wondering just why the American Dr. is so skeptical, or even jealous. That may be a minor part, on the surface, however, knowing that his work has garnished a visit from American agencies such as the FBI, Army, et cetera…the answer should be obvious: It isn't what this Dr. has done, per se, but what he has undone. He has basically reversed mummification, and as we have seen, 'mummicated' bodies that seem to want to be forgotten. Something, and I adore the Mexicans for this, the need for the dead to be identified,buried, and put to rest with a name in time for The Day of the Dead. Unfortunately, out of such a seemingly innocuous reason for familial closure and identification, of course there is a fear from all concerned agencies to make sure that bodies can, and will stay dead and disappeared in the desert.
    This Doctor represents a true and honest need to identify bodies, where there will always be those that wil find ways of using it for not so innocent reasons. Blessed be this mans work, and those that 'assist' him. (his own words…).

    Excellent documentary, you got my attention and sub.

  12. This is incredible science, bless this doctor for the amazing discovery and I heard he got his patent! Immense step!!!

  13. I would love to see Egyptian mummy come back. Their are lesser important mummies that he might be able to do this with. Or not Egyptian maybe another culture. This guy and his work is amazing. I hope he can identify the man with the tattoos that was run over and killed. More families in Juarez deserve peace.

  14. imagene you just killed your worst enemy who killed your whole family and stayed in jail for life time and end up telling you they have revived who murdered your family and kill the rest of your whole family while your in jail that will make more kills and more violenece because they take revenge even if they achive to get results

  15. all though i respect this mans passion, its a quite illogical method, as the American doctor points out it only needs to be done on identifiable part of the body like a hand for finger prints or a piece of skin with a tattoo, complete waste of time and chemicals to use on a whole body when its just not necessary, the chemicals used for this type of stuff are very harmful to the environment as well and it just produces unnecessary waste. Unless im missing something, and the fact that he doesnt want to share his methods makes it seem he just wants to be seen as someone who made something revolutionary instead of doing for the victims.

  16. The smell must be horrendous!!
    What a great guy to be doing this, for all those families that would never know otherwise what happened to their loved ones!

  17. Nobody noticed the body being rehydrated at the end had Autopsy incisions? Why would a mummified body have autopsy incisions unless the body was fresh enough when it came to have the autopsy done, meaning fresh enough for fingerprinting. They already knew who that guy was, they simply used a corpse pre-prepared in a certain way to give the best results during rehydration

  18. I think DNA testing is a better way to identify bodies, but at least the recovery makes it easier for families to see their loved ones and get closure.

  19. Im thinking… now why would the us army want to be involved in this :

    The UNKNOWN SOLDIERS.. the soldiers that are guarded at Arlington Cemetary.. if they mummified.. atleast maybe 1 can be indentified.. i have no idea what the condition of their bodies are, dont think its ever been publicised.

  20. We are just clothed bag of bones by flash.. and skin.. All we left was food.. A part of us.. fall in entropy.. another part will fly.. and dat last one will be live until time to leave will come..

  21. God this doctor is such an inspiration for all kinds of people he’s kind, humble and cares not only for his scientific morals but also for his moral towards the people who lost their family. Such a guy really should be rewarded and praised. Ofcourse that american doctor is obviously arrogant and doesnt believe it probably due to his rather gigantic ego and obvious racism

  22. they weren't identified when they were born…Mexico government does not give one fuck to doco it's own…and you bother AFTER their dead?

  23. Wow that must be incredibly hard being the only on shift medical examiner and having to cut open your own brother and uncle to figure out their cause of death.

  24. This is amazing. I’m surprised I’ve never seen or read anything about this method of identifying bodies before. This was published almost 6 years ago.

  25. As an American scientist with a PhD, I think this is absolutely brilliant and very creative.

    The other American method is nothing more than simple saponification of the fatty tissues and base catalyzed hydrolysis of the skin…hence making it more pliable. This is just destroying the tissue rather than actually rehydrating it.

  26. Absolutely amazing .. I wasn't expecting the Dr's process to work SO WELL. I actually had a shiver when they took the corpse out of the jacuzzi and flipped him over ..remembering how the face looked at 1st (black and mummified- didn't even look like the same person) then, how his face looked after and I truly hope that the Dr's process is patented …he deserves an award regardless. Very interesting doc.

  27. Wow so glad I came across this! Absolutely astounding! I wasn't even aware the affects of mummification or any changes after death could be undone!

  28. 4000 autopsies😱😱 i really wanna do it,,,in future,,,yet studying in 10 but if i got chance i'll love to do these autopsies❤ ,,,,,hats off to people😍😍😍❤

  29. WOW! Incredibly fascinating! This was unbelievable to see the change in that body! Absolutely incredible & absolutely fascinating!

  30. When I die and become a mummy I want someone to put me in this water and revive me with future technology or clone my tissue so I can be born again.

  31. This is absolutely crazy! Yet very interesting and I honestly thought they brought the corpse back to life not gonna lie.

  32. I'm eating fried corpse of a chicken while watching this. Really a werid thing to say but ya'll have a wonderful life out there. The Mexican Doctor is amazing!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © 2019 Explore Mellieha. All rights reserved.